Jupe légère Velma ottobre design

Je ne porte quasi jamais de jupes, mais j’avais envie de m’en faire une pour cet été.

Le modèle est prévu pour du Jean’s mais j’avais envie de la faire en lin.

C’est une jupe droite mais avec un volant sur le côté ce qui fait son originalité. 

Je l’ai coupée dans une taille supérieure à la mienne pensant me laisser assez d’aisance, mais du coup elle flotte à la taille.

Je n’avais pas envie d’une boutonnière j’ai donc ajouté une pression. Et je suis assez fière de ma fermeture invisible. 

Le modèle : Velma du ottobre design 2/2018.

J’espère prendre le temps de me la refaire encore et encore tant elle est facile à coudre et agréable à porter. 

 

 

ma 1ere LOLisette (ou valisette 2 compartiments)

Il m’aura fallu près de 4 mois pour arriver à finaliser ce projet auquel je tenais.

Ma nièce, qui fêtera ses 11 ans dans quelques jours, est fan absolue des petits personnages LOL surprise .

Si tu ne connais pas, tu peux cliquer ICI pour découvrir ces petites poupées. 

Et lorsqu’elle se déplace avec ses petites poupées, ma nièce utilisait une boite à biscuits apéritifs. J’ai donc eu envie de lui créer un sac particulier pour ranger et balader ses poupées minuscules.

Je voulais que ce sac ait la particularité de s’ouvrir sur le haut pour une poche géante et sur le côté en mode valise pour qu’elle puisse installer ses poupées et jouer sur le « couvercle » de cette valise.

Je me suis inspirée du sac froid de chez Colruyt pour les dimensions et l’ouverture sur le côté. 

Voici ce que j’ai réussi à lui confectionner : 

C’est donc une LOLisette en simili cuir dans les couleurs qu’elle adore.

Elle est composée de 2 parties 

Un côté ouverture valise et un coté grande poche. 

Je suis un peu déçue de la partie valisette, j’ai eu un soucis pour la pose de la fermeture éclair mais après 4 mois à cogiter je devais terminer.

L’intérieur de la partie valisette se compose de 2 poches, une grande (avec le tissu coloré) et plusieurs petites (avec le plastique cristal)

Pour renforcer le tout, j’ai utilisé différentes sortes d’entoilage en fonction de la zone à rigidifier.

Pour le motif sur l’avant, j’ai utilisé ma scanNcut et réalisé un premier essai puisqu’il s’agissait de mon 1er flex multicouches.

J’ai changé les couleurs pour la Lolisette de ma nièce. 

Vu le temps passé sur ce projet et tous les évènements de ces derniers mois ici, j’ai pris pas mal de retard sur ma saison.

Le prochain projet sur lequel j’ai commencé à travailler est la tenue de ma petite violoniste pour le concert de fin d’année, il sortira très prochainement de ma machine.

N’hésite pas à me donner ton avis sur ma Lolisette, tes conseils pour des modifications ou juste me dire si tu as aimé.

Bonne fin de week-end.

Nouveau départ pour un fauteuil de bureau

Je n’aime pas jeter, je n’aime pas quand les choses sont abîmées et j’aime bien me lancer des défis.

J’avais décidé de donner une deuxième jeunesse a notre fauteuil de bureau et voila qui est fait.

L’assise était vraiment très abîmée, le dossier quant à lui était encore en bon état je n’y ai donc pas touché.

Pour parvenir à mes fins, j’ai d’abord cherché sur le net si d’autres s’étaient risqués à refaire une assise de fauteuil en simili cuir.
Comme je n’ai rien trouvé qui correspondait à mes recherches, voici mon pas à pas.

Plusieurs étapes ont été nécessaires, mais au final en 3 heures et pour moins de 9 euros, j’ai donné une seconde chance à ce fauteuil.

Après avoir démonté la chaise pour obtenir l’assise, il faut délicatement retirer toutes les agrafes au moyen d’un tournevis plat et d’une pince. Le non tissé sera utile par la suite, il faut donc travailler de manière à ne pas le détériorer.

A ma grande surprise, il y avait 2 niveaux d’agrafes, une rangée d’agrafes pour le non tissé et une autre rangée pour tenir le simili cuir. Après cette étape bien physique il faut mettre le non tissé de coté.

L’étape d’après consistes à retirer le cuir de l’assise en faisant bien attention de ne rien déchirer pour pouvoir prendre correctement les mesures.

Pour reproduire la housse, j’ai mesuré toutes les formes et ajouté 2 cm de marge de couture.

Toutes les pièces sont découpées, je les positionne pour m’assurer qu’il ne manque rien.

Et je passe enfin à la partie qui me plaît le plus, la couture des morceaux. c’est un assemblage précis pour ne pas perdre trop d’espace sur l’assise.


Lorsque toutes les pièces sont assemblées, il est temps de fixer le simili à la structure.

Il faut bien tirer sur le simili avant d’agrafer pour qu’il se positionne correctement. Après le retrait des agrafes c’est la partie la plus physique du travail.

Après avoir refixé le non tissé, il ne reste plus qu’à remonter l’assise sur la structure métallique et voila une nouvelle chaise de bureau.

Elle va progressivement se mettre correctement.

Je suis assez contente du résultat, et surtout contente d’avoir mis seulement 3 heures pour y arriver.

C’est aussi un moyen de protéger la planète que de réparer ce qui est réparable au lieu de toujours vouloir acheter du neuf. Cette chaise n’avait techniquement rien, juste l’assise un peu abîmée.

Housse pour canapé enfant

IL y a 4 ans, mon mari et moi avons fabriqué un canapé pour nos filles.

Sur base d’un modèle tout petit, nous avons adapté les dimensions, la réalisation est à retrouver sur mon ancien blog ICI

A l’époque les couleurs étaient bien vives, mais au fil du temps la housse ne ressemblait plus à rien, j’avais donc décidé de la refaire intégralement.

La housse beige est en un seul tenant, elle est maintenue par des velcros à l’intérieur du coffre.

J’en ai profité pour rembourrer un peu les accoudoirs et le devant du canapé.

Au départ je voulais refaire la housse en suedine, mais nous avons un vieux chat qui a pris pour habitude de dormir dans le fauteuil des filles, donc la suedine n’était pas une bonne idée. Je me suis contentée de réaliser des coussins dans cette matière afin de donner un peu de couleur au canapé.

Rose et mauve pour la première version / beige pour la nouvelle version.

J’ai mis plusieurs jours à la réaliser car je n’avais pas de patron, et que la housse était adaptée au canapé avant modifications. mais j’ai terminé dans les délais que je m’étais fixés. Je suis assez contente.

J’ai conservé l’assise de départ, d’ailleurs on voit qu’elle a fait plusieurs passages en machine, le jaune a perdu de ses couleurs.

Housse pour machine à coudre

D’ici quelques temps, ma machine à coudre sortira moins souvent de mon atelier. Pour éviter qu’elle ne s’abîme avec la poussière, j’ai voulu lui coudre une petite housse.

En suivant le tuto de Laetibricole qui se trouve ICI

Je me suis lancé comme défi de n’utiliser uniquement que des fournitures se trouvant déjà dans mon atelier, pas d’achats pour cette réalisation.

Et voici mon résultat :

Je n’ai pas respecté toutes les étapes, je n’avais pas envie d’entoiler et donc rigidifier alors elle ne se tient pas aussi bien que celle de Laetibricole. Cela ne pose pas de soucis, elle fait son office tout de même.

Le coupon est identique à celui utilisé pour la petite mallette de ma fille présentée ICI.

Le tissu matelassé est un reste du tissu utilisé il y a quelques années pour le canapé des filles. Tissu acheté au spectacle du tissu.

Le tissu à pois roses est un reste trouvé dans mon stock de tissus.

J’aimais beaucoup le principe de poche sur le côté pour permettre de ranger certains accessoires, pour ma part, la poche servira surtout pour transporter la pochette reprenant les accessoires de la machine, soit les pieds, le pinceau,…

Je ne trouve pas le résultat parfait mais il protégera enfin ma machine qui n’a jamais eu de housse, ni en papier ni en tissu.

Prochaine réalisation : terminer la nouvelle housse pour le canapé des filles. Enfin si mon gros chat décide d’aller faire sa sieste ailleurs.

Chaussons Kimono / Kimono slippers

La neige fait son grand retour sur notre plat pays, il faut donc s’équiper pour aller à l’école.

Je n’aime vraiment pas quand les filles gardent toute la journée leurs bottes de neige en classe, et les instituteurs non plus. ça dégouline, ça salit toute la classe.

Plutôt que d’acheter une paire de pantoufles, j’ai opté pour la couture maison.

J’ai acheté ce tissu pour doubler un sac pour enfant mais les filles ont craqué dessus, alors j’en ai pris un petit morceau pour réaliser ces chaussons.

Je me suis basée sur le tutoriel présenté ICI .

J’ai adapté la taille aux pieds de mes filles.

Je n’aime pas les chaussons totalement en tissu, ça glisse donc j’ai voulu trouver une solution pour éviter le coté glissant du tissu.

En faisant quelques recherches j’ai découvert que certaines utilisaient du bulgom (le tapis que l’on glisse sous la nappe pour éviter qu’elle ne s’éclipse discrètement).

J’avais acheté il y a quelques semaines un « tissu » pour réaliser un sac de piscine, mais ça ne convenait pas du tout, il s’agissait en fait d’un PVC à utiliser comme bulgom.

Je l’ai repris pour réaliser la partie extérieure basse des chaussons.

Ils ont été directement adoptés par ma minuscule et je vais dès ce soir en réaliser une autre paire pour ma grande.

Cadeau de naissances

Premier post de 2019, je vous souhaite donc à toutes et tous une belle année 2019 remplie de santé et de petits bonheurs.

Pour bien démarrer 2019, j’ai terminé un cadeau de naissance commencé en décembre.

Pour l’arrivée de 2 petits princes très attendus, j’ai réalisé le pochon « Lison » de Dodynette. Pour les infos c’est par ICI

J’aimais bien ce tissu petits dragons et je ne voulais pas qu’ils soient tous les deux identiques.

J’ai donc utilisé 2 couleurs différentes pour la poche avant et la coulisse et j’ai également fait attention à prendre les 2 grands motifs différents du tissu.

L’intérêt de ce petit pochon c’est qu’il est totalement réalisé en tissu, ce qui permet de le lessiver.

Il peut servir pour plusieurs usages, soit y ranger les affaires de bébé avant de partir en balade, ou quand bébé va à la crèche, pour mettre les vêtements après un débordement de couche ou un petit vomi. C’est un modèle très facile et agréable à coudre.

Après la partie couture, il y a la partie personnalisation. Grâce à ma ScannCut j’ai réalisé un motif différent pour chacun des garçons.

Et parce qu’on a toujours besoin de body, j’ai également personnalisé des bodys.

Mes connaissances en suédois étant encore très limitées à quelques mots, j’ai fait appel à google.

Mes filles attendaient également avec impatience l’arrivée des jumeaux, elles ont donc également cousu un petit cadeau pour les bébés.

Ma grande a réalisé les deux bavoirs doublés en bleu, et ma petite a cousu les bavoirs doublés en jaune.

En espérant que ce petit cadeau fasse plaisir aux parents.

manteau de princesse

L’année dernière j’avais réalisé le « beau » manteau de ma grande. A voir ICI.

Cette année j’ai cousu le « beau » manteau de ma petite.
C’est un modèle du Ottobre design hiver 6/2018. le Snow White en taille 134.

Une veste en fausse fourrure à l’extérieur doublée en satin rouge à l’intérieur.
Ce n’est pas un modèle facile mais il lui plaît vraiment beaucoup.
La fourrure est une horreur à travailler mais le résultat en vaut la peine.

prochaine réalisation : les robes de fête des filles.

Tunique pour moi

Cette année la grand-mère de mon mari a fêté ses 90 ans, pour prendre part à la fête j’ai eu envie de me coudre une tunique.

J’ai cherché un modèle qui correspondait à mes envies et surtout à l’utilisation possible d’un coupon acheté il y a plusieurs années.

Dans le Fait main Hors série numéro 29, j’ai trouvé la tunique parfaite.

il a juste fallu acheter le voile pour terminer la tunique mais je suis très contente du rendu.

réalisée en taille 48 pour être bien à l’aise dedans.

prochain article : les sacs de piscine des filles.

Le sac de Nany Poppins

Ma maman, qui m’a beaucoup appris en couture, m’a lancé un défi.

Elle possède un sac cabas qu’elle promène partout, mais il devient vieux et commence à craquer.

Elle m’a donc demandé de lui confectionner le même sac.

Voici son original :

J’avais pris les mesures et photographié le sac sous tous les angles.

J’ai tracé un patron et j’ai avancé pas après pas pour ne pas me tromper.

Voici mon résultat :

En vérité c’est un coton très foncé, un coté bleu marine un coté jaune moutarde.

J’ai utilisé un flex réfléchissant pour son sac afin d’être vue en toute circonstance quand elle le sort de son coffre.

J’ai repris tous les codes du sac de maman.

Il y a donc une poche sur un des grands cotés

J’ai fermé le sac sur le haut avec une fermeture éclair.

Et j’ai renforcé le fond avec des « pieds de sacs ».

.

Je pense avoir relevé le défi, en espérant qu’il réponde à ses attentes.